Pourquoi Jessica a-t-elle quitté Brandon ?

Pourquoi Jessica a-t-elle quitté Brandon ?

de/avec Emmanuel De Candido et Pierre Solot 

.
Production : Compagnie MAPS, Théâtre de la Vie, Atelier 210. 
Prochaines représentations : Voir agenda (cliquez ici)
  • Prix du Label I.M.P.A.C.T. / Bruxelles 2021 (anciennement « Label d’Utilité Publique »)
  • Prix des Lycéens au Festival Impatience / Paris 2020
  • Festival de Liège – Sélection 2019
  • Nomination Prix Maeterlinck 2019 « meilleure découverte »

⭐️⭐️⭐️⭐️ LE SOIR – « Le duo construit une devinette fascinante, où tout finit par s’imbriquer avec génie. Piano, vidéo, rayons ultra-violets, karaoké, bruitages : impossible de citer toutes les digressions qui, en plus de poser des questions existentielles, dressent le portrait d’une génération, née dans les années 80, tellement saturée de clics numériques – select your music, select your food, select your game – qu’elle en débranche parfois son âme. » Catherine Makereel (lire la suite)

⭐️⭐️⭐️ LA LIBRE BELGIQUE – « Une œuvre utile et ludique, intelligente, drôle, grave, voire déstabilisante. (…) Un récit à clef, un puzzle critique de l’hyperconnexion, diablement efficace dans la forme, passionnant dans le fond. » Marie Baudet (lire la suite)

⭐️⭐️⭐️⭐️ L’ECHO – « À la fin de la démonstration, le sourire se fige et fait place à l’effroi dans un crescendo redoutable… » Bernard Roisin (lire la suite)

⭐️⭐️⭐️ RTBF – « On ne peut qu’admirer le travail en parfaite complicité de ces deux artistes qui se connaissent depuis belle lurette et ont souvent conjugué leurs talents » Dominique Mussche (lire la suite)

FOCUS VIF – « Magistral (…), intelligent, drôle et glaçant tout à la fois !  »  Estelle Spoto (lire la suite).

LE CANARD ENCHAÎNÉ – « On n’en dira pas plus : c’est magistral » Jean-Luc Porquet

TÉLÉRAMA –  » Un ping-pong drolatique, futé et huilé comme un jeu de société.  » Fabienne Pascaud

L’HUMANITÉ – « A la fois drôle et efficace, effrayant aussi tant le réel rattrape et dépasse le virtuel. » – Marie-José Sirach

POUR ALLER PLUS LOIN… (Téléchargez l’interview de Pierre Alonso, journaliste à Libération – Cliquez ici)

« La scène se passe dans un Café Starbucks. Les clients profitent d’une ambiance lounge un peu bas de gamme, idéale pour bavarder autour d’une boisson chaude choisie parmi une large sélection. Jessica et Brandon se sont installés au fond du café, à côté de la baie vitrée. Et c’est là que Jessica a cette phrase terrible : Brandon, ou bien tu me parles, ou bien je te quitte…

On préfère vous griller le suspens tout de suite : Jessica va quitter Brandon ! Il faut nous excuser mais c’est le principe d’une tragédie, tu connais la fin dès le début. Nous, ce qu’on veut, c’est comprendre « pourquoi Jessica a-t-elle quitté Brandon ? ». Et pour cela il faut comprendre qui est Brandon et plus précisément quel est le monde de Brandon ? Car c’est dans ce monde que se trouve l’énigme, et c’est dans ce monde que se trouve la solution… »

Ce drame, d’apparence aussi insignifiant qu’universel, est le démarrage d’une enquête théâtrale qui nous emmène sur les traces et dans l’univers d’un pilote de drone devenu lanceur d’alerte. En s’emparant avec dérision d’outils numériques variés (jeux vidéos, projections, musique digitale…), en passant d’une conférence gesticulée au récit tragique de Brandon, Emmanuel De Candido et Pierre Solot reconstruisent en direct le puzzle biographique d’un « digital native » dont chaque pièce aborde, l’air de rien, les notions complexes d’une société hyperconnectée : réalité, virtualité, fiction, vérité, guerre propre, pouvoir fascinant des médias… 

Concepteurs et interprètes: Pierre Solot et Emmanuel De Candido / Co-mise en scène : Olivier Lenel / Créateur lumières et directeur technique: Clément Papin / Scénographe et assistante plateau: Marie-Christine Meunier / Conseiller artistique : Zoumana Meïté / Création et dramaturgie sonore: Milena Kipfmüller / Conseils vidéo: Lou Galopa / Costumes: Perrine Langlais

Création au THÉÂTRE DE LA VIE (Bruxelles) :  4 décembre 2018

Coproduction : Compagnie MAPS, Théâtre de la Vie et Atelier 210 | Diffusion : Charge du Rhinocéros | Soutiens : Conservatoire de Namur, L’Escaut, BRASS – Centre Culturel de Forest, Libitum – Ad Lib, Fabrique de Théâtre – Service des Arts de la Scène de la Province du Hainaut, Festival de Liège, LookIN’Out, La Chaufferie Acte-1, Les Doms, Les Studios de Virecourt (France), asbl Duo Solot. | Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du Théâtre, Label IMPACT (Cocof/FWB), La Concertation asbl | En coproduction avec La Coop asbl et Shelter Prod, avec le soutien de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge.

Crédit photo : Lionel Devuyst

Contact diffusion : La Charge du Rhinocéros  / diffusion@chargedurhinoceros.be

.