La Ronde Flamboyante – pièce (il)légitime d’un fils du colonialisme

– Deux tours de cadran, Monsieur Le Gouverneur, et votre tête roulera aux pieds de vos opposants. Je ne peux plus rien pour vous, mon ami, j’en suis navré.
………….– Je trouverai l’argent. Nous assainirons les comptes en toute légalité.
– C’est impossible. Plus personne dans cette ville ne vous fait confiance.
………….– Je n’ai pas besoin qu’ils me fassent confiance. J’ai besoin qu’ils me craignent.

Basée sur les entrevues et recherches qu’Emmanuel De Candido a effectuées en Sicile, en République Démocratique du Congo et sur l’île de la Réunion, cette fable pour cinq personnages raconte l’histoire d’une dette. Dans le contexte agressif de mondialisation capitaliste, la compagnie MAPS décrypte comment les mécanismes macro-économiques empoisonnent le vivre ensemble et fracassent des vies. L’écriture emprunte à Schnitzler son principe de « ronde » et s’inspire du thriller psychologique anglo-saxon comme de l’art du conte congolais.

test 3

Cinq comédiens dansent une ronde, avant de se rasseoir.
C’est l’histoire d’un vieux banquier qui doit quitter un pays qu’il aime comme un père abusif.
C’est l’histoire d’un jeune politicien qui cherche à rétablir les comptes financiers de sa ville avant les élections.
C’est l’histoire d’une opposante politique qui tente de cacher un cadavre gênant.
C’est l’histoire d’un ancien enfant-soldat, devenu jardinier, rattrapé par la violence des siens.
C’est l’histoire d’une jeune marchande dont l’homme vient d’être abandonné au fond d’un puits.
C’est l’histoire d’une dette circulaire, une dette qu’ils devront régler en deux nuits, une dette qui passe de main en main, gorgée de sang, de silence et de violence.
Tout commence par une énigme dont la résolution aurait pu sauver les vivants et honorer les morts.
Malheureusement cette histoire est inspirée de faits réels.
C’est donc une tragédie.

Création en avant-première au Festival Emulation 2021 / Théâtre de Liège (Plus d’infos – cliquez ici)

AVEC Benoit Van Dorslaer, Hakim Louk’man, Nadège Ouédraogo… (en cours)
ÉCRITURE ET DRAMATURGIE Emmanuel De Candido
MISE EN SCÈNE Olivier Lenel
CONSEILS DRAMATURGIQUES Zoumana Meïté
TRAVAIL PHYSIQUE ET CHORÉGRAPHIQUE Anne-Cécile Chane-Tune
CRÉATION LUMIÈRES ET DIRECTION TECHNIQUE Clément Papin

PRODUCTION Compagnie MAPS
COPRODUCTION Théâtre de Liège, Centre Culturel de Verviers…
DIFFUSION Charge du Rhinocéros
SOUTIENS La Chartreuse – CNES, La Bellone, Rideau de Bruxelles, Varia, J-M Piemme, CED-WB, Chaufferie Acte-1, BRASS, CC de Rochefort, Théâtre Le Public, Théâtre des Martyrs, Théâtre de Poche, Tarmac des Auteurs de Kinshasa, Studios de Virecourt, Promotion des Lettres Wallonie- Bruxelles, WBI…

Projet lauréat de la Fondation Beaumarchais-SACD (bourse 2018) et Lauréat des E.A.T. (sélection 2020) 

photo couverture : Emmanuel De Candido / traitement visuel : Lionel Devuyst