Pourquoi Jessica a-t-elle quitté Brandon ?

Pourquoi Jessica a-t-elle quitté Brandon ?

de/avec Emmanuel De Candido et Pierre Solot 

.
Production : Compagnie MAPS, Théâtre de la Vie, Atelier 210. 
Prochaines représentations : Voir agenda (cliquez ici)
  • Prix du Label I.M.P.A.C.T. / Bruxelles 2021 (anciennement « Label d’Utilité Publique »)
  • Prix des Lycéens au Festival Impatience / Paris 2020
  • Festival de Liège – Sélection 2019
  • Nomination Prix Maeterlinck de la Critique 2019 « meilleure découverte »

⭐️⭐️⭐️⭐️ LE SOIR – « Le duo construit une devinette fascinante, où tout finit par s’imbriquer avec génie. Piano, vidéo, rayons ultra-violets, karaoké, bruitages : impossible de citer toutes les digressions qui, en plus de poser des questions existentielles, dressent le portrait d’une génération, née dans les années 80, tellement saturée de clics numériques – select your music, select your food, select your game – qu’elle en débranche parfois son âme. » Catherine Makereel (lire la suite)

⭐️⭐️⭐️ LA LIBRE BELGIQUE – « Une œuvre utile et ludique, intelligente, drôle, grave, voire déstabilisante. (…) Un récit à clef, un puzzle critique de l’hyperconnexion, diablement efficace dans la forme, passionnant dans le fond. » Marie Baudet (lire la suite)

⭐️⭐️⭐️⭐️ L’ECHO – « À la fin de la démonstration, le sourire se fige et fait place à l’effroi dans un crescendo redoutable… » Bernard Roisin (lire la suite)

⭐️⭐️⭐️ RTBF – « On ne peut qu’admirer le travail en parfaite complicité de ces deux artistes qui se connaissent depuis belle lurette et ont souvent conjugué leurs talents » Dominique Mussche (lire la suite)

FOCUS VIF – « Magistral (…), intelligent, drôle et glaçant tout à la fois !  »  Estelle Spoto (lire la suite).

LE CANARD ENCHAÎNÉ – « On n’en dira pas plus : c’est magistral » Jean-Luc Porquet

TÉLÉRAMA –  » Un ping-pong drolatique, futé et huilé comme un jeu de société.  » Fabienne Pascaud

L’HUMANITÉ – « A la fois drôle et efficace, effrayant aussi tant le réel rattrape et dépasse le virtuel. » – Marie-José Sirach

POUR ALLER PLUS LOIN… (Téléchargez l’interview de Pierre Alonso, journaliste à Libération – Cliquez ici)

« La scène se passe dans un Café Starbucks. Les clients profitent d’une ambiance lounge un peu bas de gamme, idéale pour bavarder autour d’une boisson chaude choisie parmi une large sélection. Jessica et Brandon se sont installés au fond du café, à côté de la baie vitrée. Et c’est là que Jessica a cette phrase terrible : Brandon, ou bien tu me parles, ou bien je te quitte…

On préfère vous griller le suspens tout de suite : Jessica va quitter Brandon ! Il faut nous excuser mais c’est le principe d’une tragédie, tu connais la fin dès le début. Nous, ce qu’on veut, c’est comprendre « pourquoi Jessica a-t-elle quitté Brandon ? ». Et pour cela il faut comprendre qui est Brandon et plus précisément quel est le monde de Brandon ? Car c’est dans ce monde que se trouve l’énigme, et c’est dans ce monde que se trouve la solution… »

Ce drame, d’apparence aussi insignifiant qu’universel, est le démarrage d’une enquête théâtrale qui nous emmène sur les traces et dans l’univers d’un pilote de drone devenu lanceur d’alerte. En s’emparant avec dérision d’outils numériques variés (jeux vidéos, projections, musique digitale…), en passant d’une conférence gesticulée au récit tragique de Brandon, Emmanuel De Candido et Pierre Solot reconstruisent en direct le puzzle biographique d’un « digital native » dont chaque pièce aborde, l’air de rien, les notions complexes d’une société hyperconnectée : réalité, virtualité, fiction, vérité, guerre propre, pouvoir fascinant des médias… 

Concepteurs et interprètes: Pierre Solot et Emmanuel De Candido / Co-mise en scène : Olivier Lenel / Créateur lumières et directeur technique: Clément Papin / Scénographe et assistante plateau: Marie-Christine Meunier / Conseiller artistique : Zoumana Meïté / Création et dramaturgie sonore: Milena Kipfmüller / Conseils vidéo: Lou Galopa / Costumes: Perrine Langlais

Création au THÉÂTRE DE LA VIE (Bruxelles) :  4 décembre 2018

Coproduction : Compagnie MAPS, Théâtre de la Vie et Atelier 210 | Diffusion : Charge du Rhinocéros | Soutiens : Conservatoire de Namur, L’Escaut, BRASS – Centre Culturel de Forest, Libitum – Ad Lib, Fabrique de Théâtre – Service des Arts de la Scène de la Province du Hainaut, Festival de Liège, LookIN’Out, La Chaufferie Acte-1, Les Doms, Les Studios de Virecourt (France), asbl Duo Solot. | Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du Théâtre, Label IMPACT (Cocof/FWB), La Concertation asbl | En coproduction avec La Coop asbl et Shelter Prod, avec le soutien de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge.

Crédit photo : Lionel Devuyst

Contact diffusion : La Charge du Rhinocéros  / diffusion@chargedurhinoceros.be

.

Résidence d’écriture théâtrale aux Studios de Virecourt

PROCHAINE EDITION PREVUE EN 2023, le temps de développer et pérenniser notre résidence « enfants admis » et nos labos créatifs. Restez informé.e.s

Image RESULTAT résidence MAPS-Virecourt 2019-page001

Résidence d’écriture théâtrale du 18 au 28 septembre 2019 aux Studios de Virecourt (Poitiers/Benassay, France).

Présentation :

La résidence d’écriture théâtrale des Studios de Virecourt (Poitiers/Benassay, France) vise le partage des pratiques singulières et offre un cadre rural, convivial, propice à l’écriture, loin de l’agitation des grandes villes ou des impératifs quotidiens. Elle est organisée par la Compagnie MAPS (Bruxelles), avec le soutien de la Chaufferie Acte-1 (incubateur d’entreprises culturelles et créatives à Liège), du Centre des Ecritures Dramatiques Wallonie-Bruxelles et de la Société Suisse des Auteurs. Les Studios de Virecourt accueilleront les 3 auteur(e)s francophones sélectionnés du 18 au 28 septembre 2019.

Pour postuler, prendre connaissance de l’ensemble des conditions et compléter la fiche projet. 

Télécharger les deux documents en cliquant sur les liens suivants : 

Résidence d’écriture théâtrale MAPS-Virecourt 2019 – CONDITIONS (pdf)

Résidence d’écriture théâtrale MAPS-Virecourt 2019 – FICHE DE PROJET (doc)

Conditions de participation :

> Avoir un projet professionnel d’écriture dramatique en langue française (théâtrale ou transdisciplinaire).

> Être disponible durant la totalité de la période de résidence

> Être disposé(e) à l’échange avec les autres auteur(e)s présent(e)s. Une table ronde de présentation de projets sera organisée en début de résidence (au soleil ou autour du feu selon l’heure) afin que les auteur(e)s apprennent à se connaitre. En fin de résidence, chaque auteur(e) sera invité(e) à présenter quelques extraits de son travail en cours.

> Être disposé(e) à contribuer tour à tour à l’organisation des repas et des petites tâches ménagères (vaisselle, bois pour le feu, etc.). D’expérience, ces moments utiles et conviviaux favorisent les échanges informels.

> Si une pièce de l’auteur(e) a déjà été publiée : don de l’exemplaire de l’une de ses pièces pour la petite bibliothèque des Studios de Virecourt.

> S’engager à faire mention de la « résidence d’écriture Studios de Virecourt / Compagnie MAPS » dans les documents de communication et de publication liés au projet d’écriture.

Frais pris en charge par les organisateurs :

> Frais d’hébergement (logement, gaz, eau, électricité).

> Frais d’accueil, de gestion et d’administration.

> Frais de mobilité en train aller-retour jusqu’à la Gare de Poitiers : prise en charge de maximum 150 € par participant(e) contre remise des billets originaux. Conditions particulières pour les auteur(e)s suisses (possibilité d’une bourse de la Société des Auteurs Suisses – voir « fiche projet » à télécharger)

> Frais de nourriture (courses auprès de producteurs locaux)

Principaux objectifs de la résidence :

> Offrir aux auteur(e)s dramatiques un cadre de travail à la fois théâtral et rural, propice à se plonger dans un projet d’écriture.

> Offrir aux auteur(e)s des moments informels de partage et de réflexion sur les pratiques d’écriture de chacun.

photos résidence écriture-page001

Durée de la résidence :

10 JOURS (les auteur(e)s doivent être disponibles durant la totalité de la période).

Nombre de résidents accueillis :

3 auteur(e)s.

L’appel n’est pas ouvert pour les binômes. (par exemple à un auteur qui souhaite venir en résidence avec son metteur en scène ou 2 auteurs qui travaillent sur le même projet)

Type d’hébergement proposé :

> Hébergement dans une des chambres du gite (chambre individuelle avec bureau) ou dans une caravane si l’auteur(e) le souhaite.

> Les auteur(e)s partagent les espaces communs (cuisine et salles de bain).

Équipements mis à̀ la disposition de l’auteur(e) :

> Internet (l’isolement des Studios de Virecourt en pleine nature rend parfois la connexion lente)

> Imprimante et papier.

> Bureau à l’intérieur, table à l’extérieur, et possibilité de choisir d’autres lieux l’écriture, en accord avec l’équipe d’accueil, en extérieur ou dans les studios de répétition.

> Un studio son, non équipé.

.
Virecourt résidence 3          Virecourt résidence 2

Candidature comprenant les éléments suivants à envoyer pour le 10 MAI 2019 au plus tard :

Dans l’objet de l’email :

> « REV + votre nom »

Document en pièce jointe, en format pdf, reprenant les informations suivantes :

> « FICHE DE PROJET » COMPLÉTÉE ET SIGNÉE. 

> Extraits de texte si l’écriture du projet a déjà été entamée.

> Un curriculum vitae faisait état de votre formation et/ou expérience professionnelle, avec une bibliographie mentionnant la ou les pièces déjà créées et publiées.

> Un exemplaire d’une pièce récente déjà rédigée, si disponible (format pdf).

Candidature à envoyer avant le 10 mai 2019 à l’adresse compagnie.maps@gmail.com

Votre candidature sera lue par un comité mixte incluant des membres de la Compagnie MAPS, des Studios de Virecourt, de la Chaufferie Acte-1 et du CED-WB. Une réponse vous sera adressée avant la fin du mois de juin.

Email et contact du référent pour les résidences d’écriture :

Adresse : Les Studios de Virecourt, 86 470 Benassay

Contact en Belgique pour les candidatures (Stéphanie Mangez) :

tel. +32 479 41 32 34 / compagnie.maps@gmail.com

Contact sur place pour la gestion des arrivées et l’organisation (Emmanuel De Candido)

Tel. +32 486 24 04 83 / compagnie.maps@gmail.com

Site internet de la Compagnie MAPS : www.compagniemaps.be

Site internet des Studios de Virecourt : www.studiosdevirecourt.com

Les Studios de Virecourt :

Un lieu unique en pleine campagne, indépendant, soucieux de son environnement, dédié aux répétitions et à la création de spectacles vivants, à 30 minutes de Poitiers, en France. Le site dispose d’une grande salle équipée, de deux studios de répétition, d’un atelier de construction, d’un gîte comprenant plusieurs chambres avec bureau, de deux caravanes, et d’un grand espace extérieur.

Les questions de départ de l’équipe des Studios de Virecourt étaient « Comment créer aujourd’hui ? Quels sont les besoins des artistes-créateurs et des compagnies de spectacle vivant ? Où chercher ? Où prendre des risques ? Où se permettre de rater ? Et où travailler avec de réelles conditions techniques ? » De ces multiples interrogations sont nées les résidences de spectacle vivants des Studios de Virecourt, qui accueillent une trentaine de compagnies chaque année.

La Compagnie MAPS :

La Compagnie MAPS est un collectif bruxellois de création théâtrale résolument porté sur les questions de société et les nouvelles écritures. Trait singulier, elle rassemble trois auteurs– comédiens–metteurs en scène aux expériences variées : Stéphanie Mangez, Emmanuel De Candido et Philippe Beheydt. Pour la troisième année consécutive, la Compagnie MAPS s’installe durant 10 jours aux Studios de Virecourt et invite d’autres auteur(e)s dramatiques francophones à profiter de ce cadre propice à l’écriture.

Retours sur les éditions 2017 et 2018 :

Participants : Guillaume Druez (Be), Line Guellati (Be), Zoumana Meïté (Be), Romain Duquesne (Fr), Jean Pavageau (Fr), Emmanuel De Candido, (Be), Stéphanie Mangez (Be), Yeelem Jappain (Fr), Fanny Gayard (Fr) et Vincent Marganne (Be).

Témoignage de Guillaume :

« Il est difficile d’imaginer un meilleur cadre que celui des Studios de Virecourt pour expérimenter l’écriture. Pourquoi ? Parce que tout d’abord « Virecourt », ce n’est pas une ville, ce n’est même pas un village, ce n’est même pas un hameau, c’est un « lieu-dit ». Ca vous laisse une idée de l’isolement de l’endroit. « Isolement » au sens le plus positif qui soit, c’est-à-dire que ce qui entoure le gîte et les studios à proprement parler ne sont rien d’autre que des champs et des pans de forêts. Il en résulte un calme et une sérénité incomparables, l’impression d’être coupé du monde, L’autre aspect génial est d’être « coupé du monde » mais ensemble, avec des auteurs avec qui il a été possible d’avoir des échanges sur nos pratiques ainsi que des retours hyper constructifs. »

Témoignage de Stéphanie :

« Virecourt, un lieu qu’on atteint après avoir sillonné la campagne. Un espace à partager avec un chevreuil, un renard, une foule de papillons et quelques auteurs. Une maison rustique et isolée, un bâtiment qui a une âme, une histoire, un passé. Dans chaque chambre, des jeux d’enfants, des traces des anciens habitants, d’une vie de famille. Je m’installe pour écrire, face à la verdure. Je m’y sens bien, instantanément. Anne-Cécile travaille juste à côté, sur le grand plateau, sur un solo de danse. Des bonnes ondes passent à travers la porte. On se retrouve autour des repas bios,  de la vaisselle à faire ou d’un bon feu de bois. On discute de dramaturgie, des projets de chacun, mais aussi de la vie. Le dernier soir, le chevreuil vient nous dire adieu. Je lui dis ‘à bientôt’. »

Témoignage de Vincent :

La maison n’est pas bleue ni adossée à la colline, et il est tout de même préférable d’avoir une voiture pour y accéder – mais elle est tranquille, bien cachée, et on n’y entend pas le moindre bruit de circulation. Oiseaux qui pépient tout le jour, papillons à foison, lézards furtifs. Des grands chênes, impassibles et majestueux. Un peu plus loin, un autre bâtiment où on découvre un plateau de théâtre étonnant, vaste et bien équipé. Un endroit idéal pour travailler et rencontrer / échanger à la fois – un endroit qui porte. Temps de solitude et temps de collectivité. Un accueil très délicat, généreux et sensible en même temps. C’est un cadeau d’avoir pu me trouver là et m’y mettre au travail. Merci !

bandeau logos

.